Moto & repos chez les Minangkabau

Du 25 Juin au 2 Juillet 2024

Bukittinggi : let’s ride again !

Après 3h de minibus (punaise qu’est-ce qu’on rentre larges sans les 3BB !) nous posons nos sacs pour 3 nuits à Hello Guest House Budget hotel (380k la chambre pour 4 avec sdb et p’tit dèj’). Ling, la gérante, nous accueille et nous réserve 2 scooters pour le lendemain ainsi que notre transport pour notre prochaine destination dans quelques jours. Voilà, comme ça c’est quand même beaucoup plus simple pour organiser un voyage en routard, merci de faire passer le message aux copains du sud de Sumatra ! Le soir nous mangeons dans une cantine qui sert des bons petits plats de Padang et allons faire les touristes sous la grande tour de l’horloge, guam jang, où les marchands ambulants et les collections estivales 2024 sont de sortie. L’air est frais, ça fait du bien, on boit un verre, on mange une glace, bref, on lambine autour de cette belle place agréable.
Le lendemain c’est parti pour une des activités préférées des ZOBS ?! en Asie : le 2 roues, mais à 4 cette fois car il faut initier les mini ZOBS ?! qui n’en n’ont jamais fait… et sur les routes en Asie autant dire qu’ils devraient se souvenir de leur baptême ! Nous partons avec une équipe filles et une équipe garçons (et 4 casques, si si, incroyable) ! Pour commencer en douceur, nous allons voir un point de vue pas trop loin de notre quartier routard, un joli canyon (5000 IDR/pers)… Comme les enfants ont l’air d’avoir fait ça toute leur vie (il faut dire que leurs parents sont des pilotes hors pairs, ou presque) on pousse la ballade un peu plus loin au nord de Bukittinggi.
Nous arrivons au café Luwak connu dans le coin pour ses nombreuses vertus (anti diabète, dépression, Alzheimer, rides, coup de soleil, problèmes d’estomac…Si, si, il parait que ça fait tout ça !). Après un cours très intéressant de la propriétaire qui nous explique que ce café est spécial et réputé car il est fabriqué à partir de grains de café ramassés dans la jungle après avoir été ingérés par des civettes (le célèbre animal dont on aurait vu les yeux briller pendant notre fameux safari nocturne dans le Kerinci vous vous souvenez ?). Nous mangeons sur place et goutons ce café avec en prime un masque du visage au marc de café. Il faut l’avouer, ce café est très bon !
Nous décidons ensuite de rentrer et ne poussons pas plus loin pour aller voir la plus grande fleur du monde qui est toute proche car elle ne fleurira que dans 2 jours d’après les infos de la propriétaire du Hello Guesthouse. C’est déjà une belle journée riche en sensations pour nos mini ZOBS ?! qui ont adoré leur expérience à moto.

Ils en redemandent, ça tombe bien, c’est prévu d’enchainer ! Nous finissons la journée avec un temps calme et les premiers devoir/cours à la maison, puis allons manger dans le premier resto de touristes qui fait de la nourriture occidentale pour le plus grand plaisir d’Ellie qui fait un mono régime riz blanc/poulet/bananes et pancakes au sucre ou toasts à cause de la nourriture trop épicée pour elle. Pas de chance, même la sauce soja salée qu’elle affectionne tant n’est pas tendance ici, il n’y a que sa cousine sucrée ! Elle ne se régale pas pour le moment la Poulette. Ce soir ce sera donc : pomme de terre au four avec fromage fondu, calzone et spaghettis à la bolo et ils ne s’en sortent pas si mal en cuisine. On y rencontrera le premier couple de routard français qui voyage en Asie depuis janvier…

Le lendemain, Armando, notre guide, est aux commandes (400 IDR pour la journée riche en explications) : cultures de bananes, papayes, cannelle, cacahuètes, avocats, citronnelle, curcuma, piments, café, rizières, araignées, villages traditionnels minangkabau, visite d’une maison, préparation de rendang pour une cérémonie… Ellie pourra vous faire un exposé sur les différentes étapes de fabrication du riz, de la plantation à la récolte 3 mois et 10 jours plus tard ! Nous apprenons beaucoup sur la culture matriarcale Minangkabau et en prenons plein les mirettes avec ces paysages magnifiques aux alentours du volcans Mérapi. Il faut cependant bien ouvrir l’œil sur la route, car elles sont parfois bien défoncées et les amortisseurs de nos scooters pas tous jeunes. Pour la plaisir de Fab, on s’arrêtera gouter du durian, mais 12 ans après le goût ne nous plait finalement toujours pas…Au plus grand plaisir d’Armando à qui on refile la moitié de durian restante comme ils en sont friands ici ! Nous sommes crevés d’avoir passé la journée sur la moto, les enfants en redemandent… on y retourne.

Re-re-belotte aujourd’hui avec une belle sortie au majestueux lac volcanique Maninjau. Il se mérite quand même, puisque pour y accéder il faut venir à bout des 44 virages vertigineux -pente à 20% facile dans chaque épingle et trous partout- toujours au milieu de beaux paysages et de quelques macaques qui font la circulation. On pose les meules chez Mr Porc-épic, un personnage. Guide de formation au départ, il apprend plein de langues : il parle couramment anglais, allemand et néerlandais, a joué au foot à Bordeaux et vécu en Hollande. Il revient dans son village et construit son restaurant au bord du lac. Il est dans le Lonely depuis toujours. Il nous sert un festin à base de poissons, jus de maracuja, fougères et champignons de la jungle, dont nous nous souviendrons longtemps avec magnifique vue sur le lac.

Au retour un taxi nous attend pour aller à la vallée d’Harau 250k IDR pr 1h30 de route effrénée au milieu de la circulation dingue du vendredi soir (on double à gauche, à droite au centre, à 3 ou 4 de front, ça passe mais ça serre les fesses.)
Petit point circulation : nous n’avons jamais vu d’accident sur les routes d’Indonésie, voire d’Asie en général, ce qui est quand même surprenant quand on voit que beaucoup brulent les rares feux tricolores qui existent, que les ronds-points n’existent quasiment pas, même au milieu des grands carrefours et que de nombreux obstacles jonchent les routes : chiens errants, poules et autres animaux, personnes en déambulateurs dans des épingles à cheveux pour les donations, pot de fleur ou chaise avec un caillou dessus pour signaler un énorme trou, motos chargées de canapés, dizaines de chaises empilées… C’est toute une aventure mais heureusement ils roulent en moyenne tous à 30 km/h, voitures, motos, tuk-tuk et sont très calmes et compréhensifs donc tout se passe toujours bien ! Il faut juste avoir un bon klaxon car ça leur sert autant à dire bonjour à tous les coins de rue, repousser un animal sur le côté pour ne pas le faucher ou encore signaler qu’on va doubler ou demander de la place pour se rabattre. Nous en apprenons chaque jour sur la route, toujours étonnés de tout ce que nous voyons et de la zénitude des gens qui n’utilisent pas leur klaxon, comme chez nous, pour montrer leur énervement…

La vallée d’Harau – repos.

Nous atterrissons aux Abdi Cottages (380k la maison sur 2 étages avec p’tit dèj) biens fatigués de ces 3 derniers jours. Nous découvrons avec ravissement notre nouveau logement des 4 prochains jours : une magnifique petite maison au toit de chaume style Minangkabau, au milieu des rizières bordées de falaises immenses. Parfait pour se refaire la cerise et ne rien faire ou presque.

Un petit tour à pied à la piscine Harau Sky, pour le plus grand bonheur des enfants, nous donnera l’occasion d’assister à un spectacle étonnant. Depuis quelques minutes de marche, nous entendons un vacarme qui résonne dans la vallée encaissée. Plus nous nous enfonçons, plus les bruits assourdissants se précisent et nous apercevons des gibbons juste au-dessus de nos têtes qui crient… à tue-tête ! Nous assistons à un impressionnant numéro de voltige dans les arbres et de vocalises castafioresques. Claire aura l’occasion de faire son premier bain toute habillée car pour la première fois quelqu’un du personnel vient lui demander, en se confondant en excuse, de ne pas se baigner en bikini. Etonnement, jusque-là, même dans les endroits très peu touristiques comme dans la piscine municipale du kerinci, nous n’avions jamais eu de réflexion de locaux, pourtant en majorité musulmans, femmes voilées qui se baignent partout toutes habillées. C’était une expérience mais vraiment pas pratique pour nager ou même juste se déplacer dans l’eau : c’est du sport !
Le lendemain, nous remontons en selle avec Abdi, le proprio des lieux qui nous a proposé de nous emmener visiter le coin: il prend Claire sur sa moto et les 2 mini ZOBS ?! s’essaient à la moto à 3 avec Fifi. Un grand tour de la campagne environnante nous attend. Nous rencontrerons/visiterons au détour de quelques chemins bien escarpés, des fabricants de briques à l’ancienne, un concours de fabrication de sauce piment, une grotte, un mariage, un copain d’Abdi qui sert des thés à l’œuf et finirons le road trip par une course de canards. Au cours du périple, nous ferons aussi étape chez des potes à Abdi où une des anciennes confectionnait un sarong batak sur un vieux métier à tisser ainsi qu’à un café avec un super point de vue sur les rizières en terrasse avoisinantes. Certains locaux, notamment des enfants, sont assez timides en nous voyant car ils n’ont pas l’habitude des touristes. Néanmoins nous sommes toujours une grande attraction et le village se regroupe souvent pour nous observer dès que nous faisons un stop quelque part avec toujours beaucoup de signes de gentillesse.

Les 2 derniers jours ce sera repos, devoirs et sieste dans le hamac au milieu de cet environnement calme et détente, on se sent bien chez Abdi !
Nous mangeons tous les soirs à l’Abdi Homestay à 15min de marche de notre petit coin de paradis, où nous retrouvons Mathias et rencontrons quelques familles francophones & couples de travelers avec qui nous échangeons sur nos voyages respectifs. Il y a par exemple Guillaume et Tania qui ont fêté leur 1 an de voyage quand on les a rencontrés et qui en ont encore pour presque autant de temps ! Ou encore Thomas Emilie, Nino (6 ans) et Manon (3 ans et demi) qui voyagent depuis 9 mois et qui attaquent leur dernier mois de voyage et enfin nos voisins belges avec Juliette qui ont été une aubaine pour nos minis ZOBS ?! qui étaient impatients de retrouver leurs copains pour jouer le soir. Pour les amateurs de belles vidéos de voyage, jetez un œil à la chaine Youtube de Guillaume qui réalise de magnifiques montages, le drone, ça claque ! Le dernier soir on dit au revoir aux nouveaux copains et nous partons pour un nouveau long trajet de moins de 16h normalement comme c’est le temps que mettent les bus locaux et que nous avons là encore pris une voiture privée pour plus de flexibilité et de confort avec les enfants (1 900 000 IDR arrangé par Abdi –super spacieuse avec les sièges qui s’allongent pour tout le monde, merci !). Mais les routes indonésiennes sont pleines de surprises et nous apprenons avant notre départ que des français ont été bloqués pendant 7h sur le trajet inverse, la veille, avec le bus local… Nous verrons comment cela se passera pour nous dans la prochaine news !

Question au public : Que font les buffles ci-dessous à tourner en rond dans la boue ?
Et pour la la dernière question, nous n’avons toujours pas la réponse, nous penchons sur le fait que ce soit une tradition, qu’ils trouvent que ça fait classe.

Blog du Lardon n°3 (Juno)

Re-bonjour tout le monde, je continue à écrire mon blog. N’oubliez pas de laisser des commentaires ou bien de vous abonner afin de voir quand est ce que sortent nos articles !
Nous disons au revoir aux filles aux portes de l’hôtel et voilà il ne reste plus que la famille « ZOBS ?! » au complet. Nous partons chacun de notre côté (les 3 BB à l’aéroport et nous à Bukittinggi)
Une fois arrivés à Bukittinggi, après 3 longues heures de trajet, nous avions réservé un hôtel (je vous le recommande il s’appelle : HELLO guest House hotel budget*)
(Petit défaut de l’hôtel) Dans la nuit à 4h du matin il y a la mosquée ce n’est pas terrible !
Le lendemain initiation scooter, pour 3 jours nous les louons à Armando. Les équipes : moi et papa sur le même scooter et les filles sur un autre.
Le premier jour nous sommes en famille le matin nous sommes allés à un point de vue et à midi au Café Luwak* où on a gouté le café digéré par les civettes et on y a mangé le midi.
Le 2° jour nous demandons à Armando de nous guider à travers les rizières. Du coup je vous le disais nous sommes allés visiter les rizières et la forêt aux araignées. (voir plus de photos Bukittinggi J2)
Le 3° jour nous sommes de nouveau en famille et cette fois nous voulons aller à un endroit précis : au lac Maninjau et sur la descente des 44 virages nous avons vu plein de singes (voir plus de photos Bukittinggi J3)
Apres avoir franchis les 44 virages nous arrivons au restaurant de monsieur porc-épic : ZALINO *son restaurant a une belle vue sur le lac on peut s’y baigner, on a bien mangé. Et le soir comme tous les soirs passés à Bukittinggi nous sommes allés manger en ville. Nous sommes souvent allés manger a Makan Place * !
* Lieux ou personnes que je recommande sont en vert !
Vallée D’ HARAU
Nous sommes arrivés à Abdi cottage * dans la vallée d’harau après 1h30 de voyage intensif. Le soir nous avons mangé à abdi homstay (où on peut aussi dormir)
Le premier jour : pas de réveil, ballade jusqu’à la cascade où d’ailleurs on a vu et entendu des gibbons noirs au bord de la route et piscine Arau Sky tout l’aprèm !
Le 2° jour on continue le scooter mais cette fois avec Abdi : On a vu au début de la journée plusieurs villages : village de briques, de fermes de poulets, de course de canards, et… Un Mariage où ils ont tous insisté pour nous faire manger !
Le 3° jour : journée de repos entier ! Le 4° jour pareil et quelques devoirs !
Et tous les soirs à l’Abdi homestay avec retrouvailles avec Mathias l’allemand et rencontres avec des copains français avec qui on s’amuse. Il y avait même un couple avec : un drone, une caméra 360 degrés, un Mac, l’iphone 14 !
Et pour finir un jeu de la Fausse question (fausse car nous connaissons la réponse) du lardon au public : c’est quoi les bidules noirs accrochés à la falaise sur l’image ci-dessous ?

 

Pour finir Ellie et moi souhaitons de BONNES VACANCES A TOUS LES COPAINS !

Brèves de voyage
Le lardon : «Papa, ça a commencé comment la religion ? C’est qui qui a su que Dieu existait ? »
Fifi : « Heu… »
Armando (notre guide de Bukittinggi) : « Dans la culture des Minangkabau, les maisons appartiennent aux femmes, les hommes doivent donc quitter la maison le matin et ne rentrer que le soir tandis que les femmes restent à l’intérieur »
« Dans les maisons Minangkabau il n’y a pas de sanitaires, les wc public c’est à la mosquée et la douche c’est dans la rivière »
La propriétaire du Ludwak coffe : « les masques au café enlèvent les rides, moi j’ai 51 ans, on ne dirait pas non ?
Nous : « Heu… »
Un local qui parle anglais (en admiration devant Ellie qui fait l’attraction comme ils ne voient pas souvent de petits enfants occidentaux) : « Qu’elle est jolie, elle a des cheveux indonésiens ! »

Commentaires

  1. MUM

    Coucou les ZOBS je vois que vous vous éclatez toujours et que les minis Zobs découvrent les joies de la mob !!!!! Quelles sont jolies ces petites maisons le changement radical de celles de chez nous.
    Alors pour répondre à la question des buffles ???ils labourent ?? ils piétinent la terre pour écraser les mottes afin de pouvoir planter du riz ??où tout simplement le paysan prend un bain de boue hiiiii
    Quant à la question de Juju moi j’opte pour des singes . Et vouiii ma petite souris a les cheveux très noirs une petite beauté !!!! J’ai oublié de demander à Juno si son anglais s’améliore ou si il a opté pour la langue Indonésienne ?
    Des gros gros bisous de nous deux

  2. Tritce

    Ben dites donc, ça ferait presque envie tout ça… Et puis que de découvertes pour les Ptiots, enfin des récits motocyclés ! Ellie tu as intérêt à nous faire une bonne recette avec du riz quand tu rentres si tu deviens la Rice Queen of Le
    Champ ! Mon fillot, les petites taches noires contre les falaises je pense que ce sont des essaims sauvage d’abeilles…
    Bisous à tous les 4!

    1. Claire GRANOUX

      Alors oui Ellie devrait connaître toutes les façons d’accommoder le riz sans spicy à son retour 😅. Les minis zobs sont de vrais bikers, Ellie un peu plus que son frère, vous la connaissez elle adore quand ça secoue😅. Je note ta réponse parrain, bisous à toute la famille 😘

  3. Maman

    Que d’aventures pour nos minis Zobs ! Les plats ont l’air bien appétissants, Juno doit se régaler, Ellie un peu moins …
    Fabien tu as bu le fameux café avant d’avoir vu les différentes étapes de fabrication ?
    Quelle chance d’avoir été invités à un mariage local ! Ellie avait mis sa belle robe.
    Nous pensons que les buffles tournent pour écraser des mottes de boue séchée.
    Juno ton blog est super, tu es un pro ! Les bidules noirs sont peut-être des essaims d’abeilles sauvages et noires.
    Bisous

    1. Claire GRANOUX

      Merci mamie pour mon blog, la réponse pour bientôt ! Je me régale, Ellie un peu moins mais elle trouve des nouveautés qu’elle aime de temps en temps…oui papa a goûté le café après avoir eu l’explication ! Pour les buffles on note la réponse 👍. A bientôt !

  4. Tata Lucie

    Vos photos sont splendides vous parcourez des paysages à couper le souffle ! En scooter ça doit être encore mieux, bravo aux enfants et aux parents pour la conduite (mais vas y molo Claire, je te connais !!!) Vous logez dans de belles maisons traditionnelles, les toits sont impressionnants ! Juno il était bon le café récolté dans le gros caca de l’animal ? Ça donne envie en tout cas…. pour répondre à ta question Juno, je pense aussi à des essaims d’abeille (j’avais vu la même chose dans le film Le Livre de la Jungle, Mowgli allait y récolter du miel pour Balou). Très bien les enfants vous faites un peu des devoirs mais je pense que vous en apprenez bien plus durant vos visites et découvertes en tout genre alors imprimez bien tout dans vos cerveaux ! Gros bizouuuu, nous partons demain à St Germain, nous aussi on veut se baigner même si les cascades seront nettement moins hautes …

    1. Claire GRANOUX

      La réponse à ma question sera dans le prochain article tata, je note. Les enfants n’ont pas peur du tout en scooter même derrière maman! Bonnes vacances en Lozère ! Bisous !

  5. Christophe M.

    Enigme de la semaine :
    Je pense que mesdames les vaches font un bain de boue pour se débarrasser de leurs parasites et pour avoir une belle peau.
    J’ai gagné quoi ?

  6. Dradra

    Quel dépaysement, on dirait un autre pays ! Magnifiques logement au milieu de cette vallée d’Harau qui restera mon coup de cœur même sans lavoir vu de mes propres yeux ! Et quel luxe ! Je crois que j’aurai été prête à surmonter mes peurs des deux roues pour vous accompagner avec les filles !
    Et quel bel découverte cette invitation au mariage !
    Je dirais également des essaims d’abeille sauvage pour la question du lardons et pour les buffles je dirai qu’ils malaxent la terre pour en faire des briques de terre cuite.
    Have a nice trip les Granoux ! J’ai oublié de vous dire je suis devenue bilingue en une semaine !

    1. Claire GRANOUX

      Oui c’est vrai que ça fait un changement toutes ces maisons traditionnelles batak, maningkabau, karo…oui je pense aussi que tu aurais surmonté tes peurs en 2 roues tellement que c’est sympa de rouler au milieu de ces beaux paysages ! Bravo pr ton anglais🤪et réponses intéressantes, réponses au prochain article 😉

  7. Les ardéchois

    Ah tout donne envie !! Soit c’est le récit très bien écrit soit c’est vraiment magnifique !!! Bon, le 1er met en valeur l’ensemble 👍 on découvre avec vous et c’est super !!
    Les enfants doivent être refaits… bravo Juno pour ton blog 👏
    Bonne continuation, moi je retourne voir les photos…

    1. Claire GRANOUX

      Merci les ardéchois ! Et bien c’est vrai que c’est très joli et qu’on vit plein d’aventures 😉. Juno est content que le blog vous plaise, il pense même que vous auriez pu trouver facilement la réponse à sa question 😉. Les enfants sont ravis et ont eux aussi le goût de l’aventure je crois😅. Des bisous et pouponnez bien les petits enfants 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *