Chengdu : La Base de reproduction des Pandas Géants et le Quartier Tibétain

Chengdu : le quartier Tibétain et les Pandas

Chengdu, du 12 au 14 Septembre 2011

Nous arrivons à Chengdu, plutôt reposés de notre nuit dans le train, et décidons de poser nos bagages dans une auberge de jeunesse dans le quartier tibétain : la Dreams Travel Hostel. Tout le confort est là et cette
auberge de jeunesse ne manque pas de charme pour 100¥ la nuit en chambre double. En plus, le staff ici aussi est super accueillant et se met en quatre pour vous donner des conseils ou arranger une expédition ou la suite de votre voyage. 

Nous visitons le quartier tibétain et nous nous arrêtons manger dans un petit « restaurant » ou tous les menus sont en chinois et les gérants ne parlent pas anglais… Du coup nous choisissons au hasard dans le menu en montrant du doigt et en précisant bien « bu la djao », traduisez : pas pimenté ! On se retrouve avec des nouilles maison excellentes, du chou et des morceaux de viande (non identifiée) dans un bouillon pour 7¥ par personnes. Repus, nous continuons notre visite du quartier en faisant quelques achats souvenirs et surtout en se posant beaucoup de questions sur le mode de vie de tous ces « refugiés » tibétains qui débarquent des bus avec de grand sac remplis d’objets d’artisanat de chez eux, surement pour les revendre aux touristes que nous sommes. Pour ne rien arranger quant à nos interrogations, dans un magasin de vêtement, un jeune tibétain me montre son Smartphone avec la photo d’un moine tibétain s’immolant devant le Potala… Je lui explique alors que nous sommes conscients de la situation dans son « pays » – le Tibet est une région autonome chinoise – mais l’échange est très difficile car nous ne parlons pas la même langue. Dommage, nous ressortirons un peu frustrés du magasin, enfin surtout moi, puisque Claire s’en ira avec une jolie robe traditionnelle tibétaine, de ne pas avoir pu recueillir un témoignage authentique d’un tibétain.

De retour à l’auberge de jeunesse, nous organisons notre visite à la base de reproduction des pandas géants (98¥/ pers) et préparons une liste d’ingrédients en pynin – le chinois avec des lettres de l’alphabet latin – pour préparer notre fondue du Sichuan du soir. Nous trouvons un restaurant à coté de l’auberge de jeunesse et on nous apporte un menu en anglais ! La patronne nous expliquera même tous les détails dans un anglais parfait : les viandes et poissons dans le bouillon rouge épicé du centre et les légumes dans le bouillon blanc autour. (147¥ pour deux)

Dépenses de la journée : repas + logement + excursion du lendemain 296¥ par personnes

La Base de Reproduction des Pandas Géant et un Parc

Debout à l’aube, nous partons pour le centre de recherche et d’élevage des pandas géants, à une heure environ du centre-ville de Chengdu. Nous faisons la connaissance en chemin de deux infirmières nantaises en voyage autour du monde pour un an, avec qui nous ferons un bout de route jusqu’à Lijiang dans le Yunnan…

Nous nous régalons à voir vivre ces gros nounours peu habiles, emblèmes de la WWF, qui passent la plupart de leur temps à manger des pousses de bambous. Nous apprenons qu’il est très difficile pour eux de se reproduire car, en plus du fait qu’ils ne sont pas très portés sur la chose, il faut qu’ils se plaisent pour s’accoupler… Cette espèce endémique de Chine, en voie d’extinction, compterait environ un millier d’individus à l’état sauvage. Les scientifiques ne savent pas exactement à quelle espèce animale il convient de les classer, entre ours et raton-laveur. Après la visite de la nurserie, un film est projeté et nous explique que sans l’intervention de l’homme cette espèce aurait été amenée à disparaitre… Outre les pandas géants, le parc dispose d’autres animaux, dont les oiseaux ou les pandas rouges.


Pandas Géants de Chengdu

De retour à l’auberge nous réservons un bus couchette de 25h… pour Lijiang (350¥/pers). Ensuite nous allons nous promener dans un parc proche de l’hôtel. Quel capharnaüm impressionnant ! On y trouve : des karaokés en plein air (musique à fond), des danseurs en costumes, des enceintes crachant de la musique techno (toujours à fond), des gens dansant la valse, des joueurs de badminton, des personnes faisant de la calligraphie à l’eau sur le sol, des « nettoyeurs » d’oreilles… Le parc en lui-même est très beau avec beaucoup de verdure, un petit lac au centre, des salons de thé et des jardins botaniques. Il fait bon s’y promener et c’est un parfait endroit pour prendre le thé et se faire nettoyer les oreilles !


Un parc haut en couleur à Chengdu

En rentrant, nous faisons la connaissance d’Alex, un bon dauphinois ben d’chez nous, qui habite à 10 minutes de chez nous et qui voyage avec sa compagne et leur enfant. Quelques bières plus tard, nous partons à la recherche d’un endroit pour manger, mais, à cette heure avancée de la nuit, 20h30…, tous les restaurants sont fermés ! Nous trouvons quand même un restaurant tibétain où nous goutons quelques spécialités (yack, vin local etc.) : excellent et copieux pour 26¥ par personnes.

Point Info : Chengdu point de départ pour le Tibet

Chengdu, du fait de sa proximité relative du Tibet, est le point de départ de beaucoup de touristes pour le Tibet. De nombreuses agences peuvent vous organiser un voyage de quelques jours à plusieurs semaines dans cette magnifique région. Si vous êtes tentés par un saut dans cette région autonome de Chine, il vous faudra cependant vous plier à quelques règles : vous affranchir d’un permis de voyager au Tibet (environ 30€) et vous devrez faire partie d’un groupe ou d’un voyage organisé. Selon le gouvernement chinois, c’est pour contrôler le flux de touriste dans cette belle région, avec le souci principal d’en préserver les richesses et le patrimoine… Si vous voulez notre avis, qui n’engage que nous bien sûr, c’est pour qu’on vous emmène manger et dormir où ils veulent et pour que vous ne voyez que ce qu’ils veulent. De cette manière ils s’assurent qu’on se fasse l’idée préconçue du Tibet qui leur convient (une bonne cohabitation entre chinois et tibétain, l’apport d’infrastructures…). La vérité est toute autre : pillage des richesses, propagande, éradication de la culture/religion, persécution, emprisonnement sans jugement, séances de « rééducation » publique (gyanching)…

Bref, comme ce mode de voyage ne nous convient pas et par manque de temps, nous décidons de ne pas y aller cette fois,  nous irons un jour c’est sûr, mais sûrement d’une manière différente. Nous nous renseignons quand même sur le prix, pour information, pour 4 jours au Tibet en partant de Chengdu (sans les billets de train), il faut compter au moins 3600¥ par personne et environ 45 heures de train depuis Chengdu jusqu’à Lhassa.

Dépenses de la journée : repas + logement + bus couchette pour Lijiang 442¥ par personnes.

Après ces deux premières semaines passées dans de grandes villes chinoises, nous avons besoin d’air et d’altitude ! C’est pourquoi, à défaut d’aller au Tibet, nous partons pour la région du Yunnan à Lijiang.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
This entry was posted in Chine. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>