Chiang Mai et Bangkok : la montée en puissance des villes

Du 10 au 16 Septembre 2012

Qui dit nouveau pays, dit, on se renseigne où on fout les pieds :

Superficie

513 120 km².

Population

65 millions d’habitants.

Capitale

Bangkok.

Nature du Régime

Monarchie constitutionnelle à tendance autoritaire.

Chef d’Etat

Le roi Bhumibol Adulyadej (couronné en 1950!) également connu sous le nom de Râma IX.

Monnaie

Le Baht (B)

Langues

Le thaï (langue officielle), le chinois et l’anglais.

Revenu Moyen

226$.

Espérance de vie

72,5 ans.

Taux de Change Moyen Lors du Voyage

1€ = 40 B.

Décalage horaire avec le France

+5h.

Nous quittons le Laos en bateau pour traverser le Mékong et arrivons au poste d’émigration de la Thaïlande quelques minutes plus tard. Deux autres minutes après nous avons nos passeports tamponnés avec un visa gratuit de 2 semaines… (Nous essayons au passage de négocier 3 semaines avec le douanier, mais le bougre ne parle pas bien anglais et ne veut rien entendre…)

Le visa Thaïlandais, par frontière terrestre :

En arrivant par voie terrestre (ou par bateau, ça marche aussi…) le visa gratuit n’est valable que 14 jours au lieu de 30, dans le cas d’une arrivée par avion. Pour pouvoir rester plus de deux semaines sur le territoire, il faut soit faire en avance un visa normal, valable 60 jours, soit faire des « entrées/sorties » dans un pays frontalier voisin qui octroie des visas gratuits pour un jour ou deux. C’est ce que nous comptons faire : aller en Birmanie avant la date d’expiration de notre visa (tout dépassement est facturé 500Baht par jour…), afin de récupérer deux semaines supplémentaires gratuites en Thaïlande.

Chiang Mai : la première « vraie » ville depuis longtemps…

Quelques 5 heures de minibus plus tard nous arrivons à Chiang Mai dans le nord de la Thaïlande. Le chauffeur nous dépose dans la cour d’un hôtel… Encore un qui veut nous forcer la main, maisnous allons quand même voir les tarots pratiqués. Ô surprise, la Namkhong Guest House est très propre, avec le wifi, une piscine à disposition et idéalement placée dans la ville, le tout pour 200B la nuit ! Pour ne rien gâcher, Pin Oki (pas de mauvais jeu de mots je vous pris…) est très accueillante et serviable, nous signons donc pour trois nuits. Nous commençons la découverte de la ville par un petit tour du côté de Chinatown, où nous repérons un marché local et une multitude de délicieux stands de bouffe : il y en a partout, ça grouille, c’est beau, ça sent bon (ça dépend des fois quand même…), on adore ça ! Ensuite, nous filons au marché de nuit de Chiang Mai avec ses centaines d’échoppes de rue, ses marchés couverts et son food court ! C’est un régal pour les yeux, on trouve de tout, on a envi de tout acheter ! Notre première impression sur cette grande ville est très positive. Cela nous fait bizarre de nous retrouver dans une « grande » cité avec des transports en communs, des embouteillages, des stands de journaux etc. Chiang Mai garde néanmoins une ambiance relax, avec ses bâtiments colorés et ses charmantes ruelles dissimulées, ça nous plait !

Marché de nuit de Chiang Mai

Après une bonne nuit de repos –les courbatures de la Gibbon Experience se font encore ressentir…-, nous allons visiter la vielle ville encerclée d’un canal d’eau. La cité est parsemée d’une multitude de temples (entrée gratuite pour tous), nous n’en visiterons que quelques uns à commencer par le plus fréquenté : le Wat Phra Singh et son bouddha le plus vénéré de la ville. Nous sommes un peu étonnés de la vie autour du temple : beaucoup de personnes s’y rendent pour pique-niquer, des voitures circulent autour, on y trouve des échoppes, des masseurs et des restaurants. Nous sommes aussi agréablement surpris de l’amabilité et de la serviabilité des thaïlandais que nous rencontrons en chemin, ils veulent tous parler avec nous, nous renseigner et pas forcément nous vendre leurs tours touristiques ou bidules. Nous nous rendons ensuite au Wat Chedi Luang, temple érigé autour d’un stupa de 1441, partiellement en ruine aujourd’hui. Puis nous enchainons avec le Wat Phan Tao en teck, autrefois une résidence royale.


Wat Phan Tao en teck

Enfin, nous nous rendons au Wat Chiang Man, le plus ancien de la ville avec ses jolis jardins. On découvre qu’ici la mode c’est de capturer des oiseaux pour les vendre aux pèlerins afin qu’ils les relâchent ensuite… Sur le retour, nous assistons à un match de basketball un peu particulier : la partie se déroule dans l’herbe, pas le droit au drible et le panier (en osier) est tenu par un coéquipier perché sur une chaise ! Le midi, nous mangeons dans un restaurant végétarien, apparemment affilié à une association bouddhiste ; on se rend compte qu’il est facile de se restaurer pour un Euro, voir moins. Le soir, nous retournons manger au marché de nuit, et dégustons la fameuse saucisse épicée du nord de la Thaïlande et le traditionnel pad thaidelicious !


Mais où est Claire ? Au Wat Chiang Man

Le réveil nous sort de notre lit bien confortable de bonne heure car nous avons prévu un périple en scooter dans les environs. Nous le louons 150Baht à notre guest house (contre 200B ailleurs dans la rue, encore un bon plan !), avec une assurance pour la première fois du voyage, s’il vous plait ! Nous allons dans Chinatown prendre notre petit déjeuner, où l’animation bat déjà son plein. Nous nous élançons ensuite, sur le côté gauche de la route, en direction de Mae Rim au nord mais sans but précis autre que de découvrir « les jolis paysages du nord de la Thaïlande » ; nous allons être servis ! Au début, c’est un peu chaud : nous sommes sur une triple voie, au milieu des taxis collectifs et des tuk-tuks, et les panneaux routiers se font rares et jamais traduits en anglais (c’est pas comme les photos du roi, elles sont omniprésentes !). Nous trouvons notre chemin et suivons les affiches publicitaires d’un parc aventures qui promettent de grandes tyroliennes au dessus de jolies rizières en terrasse. Les ziiiips on s’en fout, on a eu notre dose, par contre les rizières, on ne s’en lasse pas. Nous suivons donc la magnifique route vallonnée au milieu de la jungle et des cultures parfois. Pour la pause de midi nous faisons halte dans un boui-boui au bord de la route où nous assistons à l’élaboration de bobines de laine par les mamies du coin… intéressant. Nous continuons la route (nous nous sommes aperçus en chemin que nous pouvons faire une boucle), qui nous mène de cols en cols et, hormis la jungle dense et les rizières au bord, nous rappelle les routes de chez nous. Nous rentrons au bercail en fin d’aprèm exténués après 120 bornes et… dinons au Burger King ! Ben quoi ?! Pour une fois qu’on en trouve un… en plus avec la journée qu’on a eue c’est mérité non ?! Le soir, nous réservons à l’hôtel nos billets de train pour Bangkok (581B/531B couchette du bas/haut 2ème classe avec ventilo + 50B de commission par billet) et le cours de cuisine du lendemain (600B par personne).


    Dans les montagnes autour de Chiang Mai…

La journée commence à 9 heures avec notre cours de cuisine tant attendu. Nous débutons par la visite d’un marché local, où nous pouvons poser toutes les questions que nous avions dans les bagages depuis si longtemps. Ensuite, c’est la mise en pratique et nous nous concocterons de succulents petits plats pour midi, à savoir : soupe de poulet de coco, poulet sauté au basilic thaï, panang curry, riz collant à la mangue pour Fab et soupe Tom Yam aux crevettes, pad tai, curry rouge et nems pour Claire. C’est très sympa, nous ne sommes que 3, le cours dure 4 heures, les profs sont aux petits soins ! Nous sortons repus et ravis d’avoir percé encore quelques mystères de la cuisine asiatique !


A table !

L’après-midi, nous faisons, quand même, quelques réserves de nourriture pour le trajet en train et partons en tuk-tuk (70B pour 2) à la gare. A notre grande surprise, Chiang Mai est une grosse ville mais la gare n’est pas plus grande que celle de Gap ! Le train est au top : propre, restauration à bord, spacieux… ça nous change de l’Inde !

 

Bangkok : la géante métropole de 10 millions d’habitants

OK, le train est classe, mais pas très ponctuel… Nous arrivons avec plus de trois heures de retard à Bangkok, soit après 18h de trajet ! Nous trouvons dès la sortie de la gare le bus numéro
15 (6,5B, indiqué par une hôtesse d’accueil de la gare) pour rejoindre le quartier de Banglamphu, où se trouve la fameuse Khaosan Road, le principal quartier routard de la capitale. Une heure de bouchon plus tard, nous arrivons à destination et commençons la recherche d’une piaule. Nous nous rendons vite compte que les prix n’ont rien à voir avec ceux pratiqués à Chiang Mai et après plusieurs visites nous nous décidons pour la New Siam Guest House (350B, sanitaires communs, wifi payant). Nous sortons ensuite découvrir le quartier, mais n’allons pas bien loin car nous nous laissons séduire, enfin surtout Fab, par une agence qui vend des packages pour passer le brevet open water (PADI) de plongée… Après de longues négociations –la petite dame nous offre le logement pendant 4 jours, un voyage en bus + bateau et les frais bancaires-, nous concluons le deal et décidons de partir dans deux jours (9000B pour passer l’open water et 750B le trajet bus+bateau pour 2 car un offert). Nous poursuivons ensuite le tour et découvrons les rues très touristiques de la capitale. Ici, on trouve de tout : des tailleurs indiens, des bars ambulants, des gros bars branchés avec groupes live, des faux papiers en tout genre (de la carte de presse à la carte d’identité en passant par le diplôme du baccalauréat français…), des tatoueurs etc. Le soir nous mangeons des grillades dans un boui-boui et profitons de l’happy hour pour boire un cocktail dans un bar à la cool.


La fameuse Khaosan Road de nuit…

Aujourd’hui, nous commençons par changer de guest house (repérée la veille, la Merry V Guesthouse, 220B la nuit, plus petite, moins récente, mais fait l’affaire). Nous partons ensuite à
pied visiter le Wat Phra Kaew et le Grand Palais puis le quartier de Chinatown. En chemin nous passons par le très intéressant marché aux amulettes… On y trouve des milliers de médailles, médaillons, fèves en terre, mini statuettes sculptées… bref, des bibelots ! Nous ne comprenons pas vraiment la signification de ces bidules, tous les gens les auscultent à la loupe et les clients ne manquent pas, c’est blindé ! Nous poursuivons et rencontrons de nombreux chauffeurs de tuk-tuk et autres escrocs qui nous disent que le Wat est fermé (ou gratuit l’après-midi) pour nous vendre leurs services. Ne jamais croire un chauffeur de tuk-tuk dans Bangkok. Nous arrivons ensuite devant l’enceinte du temple et du palais (400B l’entrée, tenue correcte exigée, sinon on vous prête gratuitement des vêtements à l’intérieur), une foule s’amasse à l’entrée, on se croirait à la Cité Interdite de Pékin. Le site abrite le bouddha d’émeraude et l’ancienne résidence royale. Nous admirons les temples très colorés, ainsi que les admirables fresques bien restaurées, mais ça ne casse pas six pattes à un mouton… Nous poursuivons notre route en direction de Chinatown et passons au milieu d’un grand marché aux fleurs, c’est très coloré, tout est très bien présenté avec beaucoup d’imagination, Claire veut tout acheter (surtout les énormes bouquets de roses à 30B) ! Après encore une bonne marche nous arrivons enfin dans le quartier chinois, où nous errons sans but au travers des minuscules rues piétonnes. Les marchands éclectiques, agglutinés les uns sur les autres, parfois sur les trottoirs, proposent de tout : à boire, à manger, des massages, de la quincaillerie et même des épilations du visage à l’élastique. Nous trouvons même un pèse personne, verdict : nous avons perdu environ 5 kg chacun… vite un burger ! Epuisés par cette randonnée urbaine, nous rentrons en bus et succombons à l’appel d’un savoureux cheese cake et d’un onctueux brownie… Après avoir rechargé nos batteries, nous sautons le pas et filons chez le coiffeur… pour 100B la coupe (homme ou femme), ça ne se refuse pas ! Le soir, une bonne soupe de nouille et au lit !


Les ZOBS ?! au Wat Phra Kaew

Le réveil ne sonne pas ce matin, nous avons prévu une journée cool. Nous commençons par une petite marche, au milieu des avenues à 6 voies, jusqu’au Golden Mont qui offre un superbe point de vue sur la ville. Ensuite, nous retrouvons les petites arnaques d’Inde pour voyager pas cher en tuk-tuk… Nous nous arrangeons avec le chauffeur pour qu’il nous amène à un grand centre commercial, le MBK, pour seulement 10B à 2 si nous nous arrêtons 10 minutes chez un tailleur avec qui il est en affaires… Il suffit de faire semblant de s’intéresser, mais aucune obligation d’acheter ! Nous remontons ensuite à bord du kart de ville vrombissant pour aller au MBK qui se situe dans un quartier central de Bangkok, au milieu des grands buildings et du skytrain. Nous passons le reste de la journée à flâner dans ses 7 étages et cherchons un nouvel objectif pour notre appareil (nous avions identifié la veille la nature du problème, c’est bien l’objectif qui est détérioré). Malheureusement les prix pratiqués sont décevants : c’est plus cher qu’en France ! Nous rentrons en bus et constatons lors de la montée d’un moine de l’estime qui leur est portée : des personnes se lèvent immédiatement pour lui laisser place et il ne paiera pas son titre de transport… De retour dans notre quartier nous faisons quelques provisions pour le long trajet en bus de nuit qui nous attend et embarquons sous une pluie battante… dans un bus qui fuit…

 


« Ruelle » de Bangkok…

Brève de voyage :

Un vendeur de costumes birman :

« Il ya dix ans que je suis à Bangkok, car avant on ne pouvait pas vivre dans mon pays. Maintenant, grâce à ELLE (Aung San Suu Kyi), les choses s’améliorent et je pense retourner chez moi. »


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
This entry was posted in Thaïlande. Bookmark the permalink.

15 Responses to Chiang Mai et Bangkok : la montée en puissance des villes

  1. Manou says:

    Encore superbe! Hate de lire la suite….et on compte sur vous pour un bon petit repas thailandais quand vous rentrez!
    Bisous bisous à tout les 2

  2. Florette says:

    Aaaah la Thaïlande ! Z’avez bien de la chance les Zobs ! :)
    Est ce normal que la « gallery » de photo de Bangkok ne fonctionne pas ?
    Bisous :)

  3. Florette says:

    Ah oui et bien sûr ! Je commande un succulent repas Thaï à votre retour moyennant un cheesecake ou cupcake. ;)

    • fifi says:

      Non ce n’est pas normal, on sait que les photos et la newsletter n’ont pas été envoyées, on essaie de remédier au pb mais on a bcp de mal avec internet sur les îles, ça se déconnecte tout le temps et ça ne veut pas charger les photos!…Et d’accord pour le cheesecake car ici ils ne valent vraiment pas le tient!

  4. Lucie says:

    Hummmmm ça me donne faim ce bon repas que vous vous êtes concocté !!!!!! gardez les recettes précieusement …

  5. MUM et P'PA says:

    Des paysages que l’on connait mais tjrs aussi magnifiques…
    Moi aussi je veux bien un cours de cuisine dès votre retour ; et surtout savoir la différence entre les oeufs « blancs » et les « roses » ??? Sont-ils couvés ?
    A bientôt les ZOBS

  6. tritce says:

    vous auriez quand même pu essayer l’épilation à l’elastique ! j’ai déjà vu ça (à la télé, ba voui biensur !) et ça fait pas trop rire apparemment… fifi t’aurais fait le nez, claire le maillot… on ne saura donc jamais !!
    bisous à vous de nous !

  7. Caro dubois says:

    Génial, ça nous rappelle plein de souvenirs !! Et sinon… ça y est c’est officiel : on ne tient plus en place J-4 semaines hihihi
    Des bisous

  8. rapounet says:

    bon fred vous conseille un « ping-pong » show, tres instructif et enrichissant..!!! si si sur le corps humain…
    allez bon spectacle les ZOBS
    signe un des « BITE »

  9. charlotte says:

    C vrai quelle ligne vous avez!!
    Il faut absolument breveter le régime ZOBS, ca sonne bien je trouve.
    Un certain Ducan l’a fait, et ça a bien marché.
    Après, tu écris un livre, et tu as même une marque de plat préparé « ZOBSmiton ».
    C’est classe.

  10. CLAUDINE says:

    coucou

    nous vous esperons toujours en forme . NADINE ARRIVE PREPARER DU BLANC ….CELA LUI DONNERA COURAGE POUR AFFRONTER LES PETITES BETES (SANGSUES) ..

    NOUS ALLONS . SUIVRE VOTRE VOYAGE AVEC L EQUIPE AU COMPLET.. PROFITEZ BIEN
    GROSSES BISES
    PAPY ET CLO

    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>